Être Juste

Menu

L’amélioration des pensions publiques pour que plus de Canadiennes et Canadiens arrivent à joindre les deux bouts pendant la retraite :

au cœur du travail des syndicats du Canada.

Un moment historique

Après avoir milité pendant des décennies pour de meilleures pensions publiques, les syndicats du Canada célèbrent l’engagement pris cet été par le gouvernement fédéral et les provinces à procéder à la première bonification des prestations du Régime de pensions du Canada en cinquante ans.

Pourquoi l’amélioration du RPC a-t-elle été une priorité pour nous alors que la plupart de nos membres ont accès à des pensions offertes en milieu de travail? Parce que 11 millions de travailleurs et travailleuses n’ont pas accès à de telles pensions et qu’il est difficile d’épargner en vue de sa retraite de nos jours, particulièrement pour les jeunes dans une économie où les bons emplois stables sont rares.

Pourquoi célébrons-nous la bonification du RPC?

  • Moins de 40 % des travailleurs et travailleuses du Canada ont accès à un régime de retraite offert en milieu de travail. Dans le secteur privé, il s’agit de moins de 25 %, et chez les travailleurs et les travailleuses de moins de 29 ans, il ne s’agit que de 13 %.
  • Même les personnes qui ont accès à un régime de retraite offert en milieu de travail ou à une autre forme d’épargne-retraite risquent de vivre leur retraite dans l’insécurité financière. Le nombre des employeurs qui offrent des pensions en milieu de travail diminue et un nombre croissant de régimes offerts en milieu de travail réduisent les prestations qu’ils versent.
  • Le RPC suit les travailleurs et les travailleuses d’emploi en emploi, est indexé au coût de la vie et verse des prestations à vie, quel que soit le rendement boursier.

Un meilleur RPC assure un avenir meilleur

Nous avons mené une campagne pour la bonification du RPC parce que nous voulions assurer un avenir meilleur à la population canadienne, et particulièrement à la prochaine génération. Nous savons que les pensions sont d’une importance cruciale non seulement pour le bien-être des travailleurs et travailleuses et de leurs familles, mais aussi pour la santé et la vitalité de nos villes et de nos collectivités.

Il reste beaucoup à accomplir. Les syndicats du Canada croient que nous avons tous pour responsabilité de nous efforcer de mettre fin à la pauvreté des aînés. Jusqu’à présent, pour freiner l’augmentation du taux de pauvreté des aînés, nous avons revendiqué et obtenu une majoration du Supplément de revenu garanti (SRG). Nous avons en outre milité en faveur du maintien à 65 ans de l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au SRG.

S’inscrire à notre liste d’envoi

Restez au courant de cet enjeu et découvrez comment vous pouvez aider.

Inscrivez-vous!

Être Juste