Être Juste

Menu

Comment les syndicats du Canada appuient-ils les travailleurs migrants?

Les travailleuses et travailleurs migrants viennent au Canada avec l’espoir d’un avenir meilleur pour eux et leurs familles. Ils récoltent nos fruits et légumes, prennent soin de nos enfants et parents âgés et nettoient nos restaurants. Ils paient de l’impôt sur le revenu et versent des cotisations à l’assurance-emploi et au RPC. Mais ceux qui passent par le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) – 91 211 personnes en 2015 – ne jouissent pas des mêmes droits ou protections que les autres travailleurs au Canada.

Les migrants du PTET qui gagnent de bas salaires sont liés à un employeur, ce qui les rend isolés et vulnérables aux abus et à l’exploitation. Ils vivent la douloureuse séparation d’avec leur famille, qui peut parfois durer plusieurs années.

Les syndicats du Canada croient que, peu importe d’où vous venez, vous devez être traités équitablement si vous travaillez au Canada. Pour les travailleuses et travailleurs migrants, cela signifie jouir des mêmes droits et protections que les travailleurs et les travailleuses canadiens et avoir accès au statut de résident permanent s’ils souhaitent demeurer au Canada.

Les syndicats du Canada collaborent avec de nombreux groupes de travailleuses et travailleurs migrants partout au pays, dont la Migrant Workers Alliance for Change, Migrante Canada et l’Association des travailleuses et travailleurs étrangers temporaires (ATTÉT). Grâce à ces groupes, les syndicats appuient un changement de politique ainsi que des initiatives communautaires qui permettent aux travailleuses et travailleurs migrants de connaître et de défendre leurs droits.

Les aides familiaux migrants – qui prennent soin d’enfants, d’êtres chers vieillissants et de personnes ayant un handicap au Canada – sont un groupe de travailleurs avec des défis uniques. Bien qu’ils ne puissent plus être obligés d’habiter chez leur employeur, ils doivent vivre d’un bas salaire dans l’isolement et parfois dans des conditions de travail dangereuses pendant deux ans avant de pouvoir demander le droit de rester au Canada.

Les syndicats canadiens travaillent depuis des années avec des groupes de travailleuses et travailleurs domestiques pour que ces personnes aient accès à la résidence permanente dès leur arrivée au Canada, que de meilleures lois les protègent de l’exploitation et qu’elles aient accès à de la formation pour accroître leurs compétences.

Assurer un traitement équitable à tous ceux qui travaillent au Canada. Au cœur du travail des syndicats du Canada.

 

S’inscrire à notre liste d’envoi

Restez au courant de cet enjeu et découvrez comment vous pouvez aider.

Inscrivez-vous!

Être Juste