Être Juste

Menu

Améliorer les emplois pour tous :

au cœur du travail des syndicats du Canada.

Répondre aux défis du marché du travail actuel

De nos jours, la plupart des nouveaux emplois sont jugés précaires. Cela peut signifier qu’ils comportent des horaires imprévisibles ou indéfinis, une faible rémunération ou, dans le cas de certains stagiaires, aucune rémunération. Dans presque tous les cas, les emplois précaires comportent un accès moindre à des protections sociales telles que les congés de maladie et des avantages sociaux tels que l’assurance dentaire et l’assurance-maladie complémentaire.

Il est particulièrement difficile pour les jeunes travailleuses et travailleurs de trouver des emplois convenables stables et à plein temps. Près d’un tiers d’entre eux occupent des emplois temporaires. Le taux de chômage des jeunes demeure deux fois plus élevé que celui du groupe d’âge principal. Même s’ils sont plus instruits que toute génération antérieure, les jeunes n’arrivent pas à trouver les emplois qu’ils sont qualifiés pour occuper.

Voici certaines des manières dont nous nous efforçons d’améliorer les emplois pour tous

Bon nombre de victoires remportées par les syndicats améliorent tous les emplois, comme par exemple les salaires minimums, la rémunération des heures supplémentaires, les normes sur la sécurité au travail, les congés de maternité et parentaux, les vacances payées et la protection contre la discrimination et le harcèlement. Cependant, il reste beaucoup à faire et voici à peine quelques mesures que nous prenons pour y parvenir.

Nous obtenons un salaire minimum de 15 $

Le gouvernement de l’Alberta a annoncé qu’il instaurera un salaire minimum de 15 $ de façon échelonnée d’ici 2018, et nous nous efforçons de convaincre d’autres provinces d’en faire autant afin que cela soit la norme applicable à tous les travailleurs et les travailleuses du Canada.

En 2015, environ 25 % des travailleuses et travailleurs canadiens – soit plus de quatre millions de personnes – gagnent le salaire minimum ou à peu près celui-ci. Les femmes sont démesurément nombreuses dans ce groupe, au moins un tiers d’entre elles gagnant moins de 15 $ l’heure, par rapport à 22 % des hommes. L’effet peut être encore beaucoup plus marqué dans le cas des Canadiennes et Canadiens racialisés et des membres d’autres groupes marginalisés.

La campagne pour un salaire minimum de 15 $ prend de l’expansion dans l’ensemble de l’Amérique du Nord depuis quelques années, des victoires importantes ayant été remportées en Californie, à New York, à Seattle et dernièrement à Washington, D.C. En Ontario, la campagne pour 15 $ et la justice revendique plus de justice en milieu de travail à d’autres égards aussi, comme par exemple des congés de maladie payés et des horaires prévisibles ainsi que la cessation des annulations de contrat.

Nous empêchons les congédiements injustes

En 2016, les syndicats du Canada ont obtenu une importante décision de la Cour suprême qui protégera 500 000 travailleurs et travailleuses non syndiqués contre le congédiement injuste. Cette décision influence le personnel des banques, des télécommunications, des transports et de certaines sociétés d’État.

Nous aidons les gens à trouver de bons emplois

De concert avec Centraide, nous aidons les familles affectées par des fermetures de lieu de travail. Nous travaillons ensemble pour appuyer les nombreux Canadiens et Canadiennes qui travaillent à plein temps mais qui vivent sous le seuil de la pauvreté. Nous aidons les travailleurs et les travailleuses à trouver de nouveaux employeurs et à obtenir la formation qu’il leur faut pour pouvoir se qualifier pour un meilleur emploi.

Nous assurons la justice au travail

Nous avons collaboré avec des milliers de personnes travaillant pour de grandes chaînes de magasins d’alimentation au Canada dont les quarts de travail peuvent être imprévisibles et qui peuvent avoir de la difficulté à obtenir des heures de travail à temps plein.

Nous nous sommes mobilisés afin que plus de 10 000 personnes travaillant à temps partiel pour les 60 supermarchés Loblaws Great Food et Superstore de l’Ontario puissent obtenir des horaires plus justes et de meilleures heures. Ils reçoivent désormais des préavis de dix jours plutôt que de trois. Cela les aide grandement à concilier le travail et la vie personnelle, particulièrement s’ils ont des enfants. Ils ont de plus obtenu une garantie d’un minimum d’heures, ce qui est particulièrement utile à ceux qui jongleraient autrement avec plusieurs emplois.

Nous nous sommes mobilisés pour améliorer les emplois de milliers de personnes travaillant dans des supermarchés Metro. Ils ont obtenu des calendriers prévisibles et de meilleures heures de travail. Par exemple, ceux qui travaillent à temps partiel se voient désormais garantir un minimum de 15 heures par semaine après une année de service et de 24 heures par semaine après huit années de service.

Nous avons assuré un peu plus de justice au personnel du secteur public qui accomplit un travail comptant parmi les plus difficiles qui soient : prendre soin de nos êtres chers. Le personnel du soutien communautaire, des garderies et des établissements de soins de longue durée aura désormais des salaires plus élevés. Nous avons en outre assuré des salaires acceptables aux sages-femmes et obtenu du gouvernement un engagement à étudier les possibilités d’amélioration de la prestation de services, autant pour la clientèle que pour les sages-femmes.

Nous travaillons avec les gouvernements

Nous travaillons avec le gouvernement fédéral et les provinces pour établir de meilleures normes provinciales et nationales applicables à tous les travailleurs et les travailleuses. Par exemple, nous avons participé à l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail mené par le gouvernement de l’Ontario afin d’améliorer les normes applicables à tous les travailleurs et les travailleuses de cette province et nous encourageons les autres gouvernements provinciaux à lui emboiter le pas.

Nous nous efforçons de créer des emplois verts

Nous savons que la lutte contre les changements climatiques nécessite une transformation de nos secteurs de l’énergie, des transports et du bâtiment. C’est pour cela que nous travaillons avec nos alliés pour établir des stratégies de transition vers une économie des énergies propres qui crée des emplois, maintient des collectivités dynamiques et réduit les émissions de gaz à effet de serre.

S’inscrire à notre liste d’envoi

Restez au courant de cet enjeu et découvrez comment vous pouvez aider.

Inscrivez-vous!

Être Juste